top of page

Oser en entreprise : ça s'apprend ?

Dernière mise à jour : 21 juil. 2023

Vous aimeriez apprendre à oser en entreprise ?

Être plus audacieux ?

Devenir plus téméraire dans votre vie professionnelle ?

Contrairement à ce que nous pourrions croire, oser est une compétence qui s’apprend. Il ne s’agit pas d’un trait de caractère que nous héritons à la naissance.

Bien sûr, certaines personnes ont des prédispositions, mais il s’agit bien plus de l’exception que de la règle.

Oser s’affirmer et dire ce que nous pensons n’est pas donné à tout le monde. C’est ce qui en fait une force.

Les personnes qui osent, qui possèdent de l’audace et de la force de caractère sont en général plus respectées que les autres.

J’en veux pour preuve la popularité de certains personnages du « Marvel Cinematic Universe » par exemple. Quels sont les personnages les plus appréciés ?

Iron man, Scarlet Witch, Thor, Captain America et même Thanos. Ce sont les personnages avec un fort caractère et qui osent dire et faire ce qui leur semble juste.

Apprendre à oser est donc indispensable pour se faire respecter et gagner en estime, venant de soi-même et des autres.

Voyons comment faire.



Apprendre à oser, c’est par définitions, aller au-devant de ses peurs, car ce n’est pas encore naturel pour nous.

Pour commencer à apprendre à oser, à moins de demander l’aide d’un conférencier comme Mathieu Boinet, il vous faudra une bonne dose de courage.

La première étape sera d’identifier nos peurs. Particulièrement, celle qui nous empêche d’agir.




En général, la principale peur qui nous empêche d’agir, d’être audacieux ou d’oser, c’est la peur du rejet. Ce qui est d’autant plus vrai en entreprise.

Pour identifier nos peurs quant à l’audace, il n’est pas nécessaire de chercher un ancien traumatisme causé par telle ou telle chose dans votre petite enfance, comme certains magazines de psychologies essaieraient de vous faire croire.

Les choses sont bien plus simples que cela.

L’être humain est un animal. Comme tous les animaux, il possède un instinct de survi qui lui font craindre deux choses plus que tout.

  1. La peur de la mort

  2. La peur du rejet


Dans la préhistoire, lorsque nous vivons encore en petite tribu, le rejet et par extension, se retrouver seul dans un monde hostile, était synonyme de mort.

L’être humain, à l’instar de nombreuses espèces, n’est pas fait pour vivre seul.

De nombreux indices nous le monte. Prenons, par exemple, l’ocytocine, aussi appelée l’hormone de l’amour. Cette hormone est là pour nous donner du plaisir quand nous sommes au contact de quelqu’un. Un manque d’ocytocine peut être la cause de dépression dans certains cas.

C’est un indice parmi d’autres. L’invention du langage, l’empathie, le partage ou même le sentiment de culpabilité et de honte, sont tous autant de mécanismes faits pour nous maintenir dans le groupe, car sans le groupe, impossible de nous défendre ou de nous reproduire.

C’est pourquoi cette peur est ancrée profondément dans notre ADN.



Si ce n’est pas la peur du rejet qui vous empêche d’oser, il s’agit peut-être la peur de l’échec. La peur d’échouer est moins difficile à traiter et à combattre que la peur du rejet, car elle ne fait pas partie de notre biologie.

La peur d’échouer aura habituellement des causes plutôt sociales. Elle peut venir de l’école, de nos parents ou d’une autorité autre.

Pour reconnaître si c’est la peur d’échouer qui vous pose problème, prêtez attention à votre comportement dans d’autre cadre que ceux sociaux.

Avez-vous déjà abandonné une activité avant même de l’avoir commencé ?

Avez-vous déjà prétendu que quelque chose n’était pas pour vous sans avoir réellement persévéré ?

Bref, avez-vous déjà évité de faire quelque chose parce que vous pouviez échouer ?

Si c’est le cas, la peur de l’échec est bien présente. Pour la traiter, cela peut se faire de la même façon que la peur du rejet, ce que nous verrons un peu plus loin.



Il serait naïf de penser que l’on puisse se débarrasser d’une telle peur, si profondément ancrée en nous, avec de l’entraînement. Comme les « dragueurs » qui représentent assez bien les audacieux le disent : « La peur ne disparaît jamais, mais nous pouvons aller contre elle ».

Apprendre à oser pour devenir audacieux ce n’est donc pas, ne plus avoir peur, mais apprendre à agir malgré elle.

Pour ce faire, il nous faut apprendre à gérer nos émotions.

Beaucoup d’exercices existent là-dessus.

Parmi eux, nous pouvons citer :

  1. La méditation

  2. La cohérence cardiaque

  3. Le sport

Ce sont les exercices les plus facilement réalisables, mais également les plus efficaces.

Je vous recommande donc d’en mettre un ou deux dans votre emploi du temps. Les effets apparaîtront au bout de quelques semaines de pratique quotidienne.

Le sport en plus de nous apprendre à mieux gérer nos émotions, nous permet d’avoir une meilleure estime de soi, ce qui est essentiel pour avoir de l’audace.

Je vous renvoie à cet article pour aller plus loin : « Comment avoir de l’audace ? »


Une fois ces pratiques ajoutées à notre emploi du temps, il faut apprendre à mettre en œuvre ce contrôle de nos émotions nouvellement acquises.

Bien sûr, ça ne sera pas facile dès le début et comme je l’ai mentionné précédemment, vous aurez peur. C’est normal.

Pour commencer à oser, faites-le petit à petit.

  1. Commencez par vous exprimer quand vous êtes en désaccord avec quelqu’un.

  2. Prenez la parole quand vous avez quelque chose à ajouter.

  3. Prenez des initiatives quand vous pensez que c’est judicieux.

  4. Faites des compliments si vous pensez du bien de quelqu’un.

  5. À l’inverse, vous pouvez faire une remarque face à un comportement déplacé.

En bref, dites ce que vous pensez, faites simplement attention à ne pas devenir insolent ou insultent.

Faites ça régulièrement de manière consciente, au début, ça sera difficile, mais cela se fera de plus en plus naturellement.



De plus, au fur et à mesure, vous vous rendrez compte (inconsciemment) qu’oser n’est pas un motif de rejet et la peur qui en est liée disparaîtra.

Selon une dizaine de grosses entreprises telles que Etam, Total, Panzani, CapGemini, Engie, Facebook, Clarins, etc. L’audace est liée à des valeurs très positives, telles que l’engagement, l’agilité ou la responsabilité.

Le fait d’oser est très bien vue par les entreprises tant que cela est fait avec une certaine gestion du risque tout de même.

C’est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises font appel à Mathieu Boinet, conférencier en audace, afin de cultiver cette valeur chez leurs équipes.

Oser de manière intelligente ne peut-être que bénéfique pour vous, que ça soit dans le domaine de l’entreprise ou celui du privé.

Vous serez respecté pour votre franc parlé, votre capacité à gérer vos émotions et prendre des risques pourrez-vous valoir un poste à responsabilité et peut être une promotion que vous serez à même de négocier avec audace.

Je ne parle que du domaine de l’entreprise, car les effets positifs sur votre vie privée seront trop longs à lister.


Il est important de ne pas confondre oser et se permettre tout et n’importe quoi. Apprendre à oser, c’est également apprendre à choisir son moment et ne pas s’imposer n’importe quand. Ne serait-ce que pour éviter de couper la parole à un supérieur par exemple.

Ce travail demande de l’empathie et une compréhension du contexte dans lequel nous nous trouvons. Si cela vous manque quelque peu, vous pouvez effectuer ce travail par essais/erreurs dans des contextes peu importants.

De plus, le fait de se tromper plusieurs fois vous permettra de mieux vous défendre face à votre peur de l’échec.

Si vous n’avez pas le courage d’essayer cette méthode, vous pouvez également faire appel à un conférencier professionnel tel que Mathieu Boinet, qui vous permettra de démarrer ce travail plus sereinement et sans passer par de multiples « erreurs de débutants » que la plupart des personnes se lançant seuls dans ce périple font.

En bref, pour apprendre à oser, il faut agir tout en gardant un recul nécessaire afin de comprendre le contexte dans lequel nous le faisons.

Cela dit, ne vous bridez pas systématiquement. La plupart du temps, exprimer votre point de vue sera bienvenu et transmettra une grande confiance en vous.

Votre avis mérite d’être partagé et vous seul pouvez le faire. Apprendre à oser vous exprimer est un cadeau que vous vous faites à vous-même, car cela vous permettra d’être plus confiant, moins frustré et mieux compris.

En plus de cela, les autres auront un plus grand respect envers vous et vous aurez également plus d’occasions de vous démarquer et de prouver votre expertise et votre légitimité.

Quoi qu’il arrive, être audacieux et oser s’exprimer sont des qualités vraiment très précieuses qu’il vous faut travailler et chérir.



Si vous souhaitez oser, aller plus loin ou encore apporter cette notion à vos collaborateurs, contactez Mathieu BOINET via ce formulaire de contact.


7 vues0 commentaire
bottom of page